Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"

Publié par Jack Exily

Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"
Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"

“Quand j’ai vu la photo de Ti-Gilbè sur facebook, un sentiment de fièrté m’a envahi et emporté dans un passé révolu de la Martinique. Ti Gilbè, le concepteur de la savane des esclaves, un lieu typique, unique qui referme les secrets et habitudes des anciens de la Martinique. Ce personnage de Ti-Gilbè a publié une bande dessinée à partir de son "parc d’attraction” qui relate une partie de l’histoire de la Martinique, mais aussi de la Caraïbe. Un graphisme singulier du dessinateur Jojo Kourtex , pour raconter une histoire tout aussi singulière.
Mon entretien avec cette figure désormais célèbre à la Martinique mais aussi dans la Caraïbe m’a rappelé d’où je venais, mon passé, mon histoire. Mes livres parlent de mes expériences et dépeint des personnages proches et imaginaires; de Machann koko (livre jeunesse publié en 1999) à l’argent des Bandits (2013), en passant par Eléanor (Turkey komix prix de la BD alternative en 2008 à Angoulême); Ti-Gilbè m’a amené dans cette Martinique où des douleurs ont tranformé ma chair, mes espoirs et mon avenir…
Ce concept de parc d’antan et cette BD sont le fruit de la réflexion d’un homme qui n’a pas eu peur de transcender sa condition de descendant d’esclave. Des Ti-Gilbè, il en faut en Martinique et dans toute la Caraïbe.

Entre les rires et les joies de se retrouver, cet homme m’a rappelé que rien ne me destinait forcément à devenir auteur de BD et à écrire des livres. Il m’a rappelé que j’étais ce gamin chétif jouant au apprenti cuisinier qui m’avait valu ce sobriquet de Canari-au-feu…

Merci Ti-Gilbè.”

Echange de bons procédés

Echange de bons procédés

Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"
Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"
Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"
Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"Carnet de voyages : Comment je suis passé de Jack Exily à "canari-au-feu"

Publié dans carnets de voyages